samedi 3 mars 2012

Gossip Girl T5 I like it like that de Cecily Von Ziegesar


It's the Spring break and love is in the air. Or is that a blend of Chanel no 9 and Gucci Rush? Blair moves in with Serena and they're back to being best friends. But will the love-fest last or will they end up tearing out one another's newly highlighted hair? Nate is on the straight and narrow with his crazy girlfriend, Georgie. And Vanessa...wait, is that Vanessa shopping at Barneys with a guy in a Lacoste shirt?
The long cold winter is over and the sun is finally shining along Fifth Avenue. The trees are in bloom and NYC's most fabulous are ready for a truly outrageous vacation!
Sharp wit, intriguing characters, and high-stakes melodrama drive the action of this wildly popular series. (Bloomsbury)


De retour dans l'Upper East Side où les choses reprennent là où le précédent tome s'était achevé : Nate est devenu clean et sa nouvelle petite amie, la très déjantée Georgina, est en cure de désintoxication, Serena est conforme à elle-même : insouciante et légère, Blair s'interroge sur ses chances d'être intégrée à Yale tout en cherchant avec qui elle perdra sa virginité, sa mère entame la dernière phase de sa grossesse, Vanessa est fâchée après Dan et le couple a rompu, entraînant ainsi la fin de leur amitié, Jenny a un nouvel amoureux, un splendide blond mais qui est le roi de la dérobade et ne lui dit rien sur sa vie, ni même où il habite.
Ce sont les vacances de printemps et l'heure est venue d'aller skier à Sun Valley pour certains, pour d'autres d'aller surfer à Hawaï, et rien de tout cela n'échappera à la mystérieuse (ou le mystérieux !) Gossip Girl.

J'ai lu ce livre assez rapidement, l'histoire est assez simple mais bien développée pendant toute la durée de ce nouveau tome et j'ai eu l'impression générale de ne pas avoir quitté le petit groupe représentant l'élite de Manhattan.
Cette impression de proximité avec les personnages est renforcée du fait que le récit soit ponctué par les publications des articles sur le blog de Gossip Girl.
Aucune information n'est donnée sur qui se cache derrière ce pseudonyme, mais finalement cela ne fait que pimenter encore un peu plus l'histoire.
De plus, l'auteur prend un malin plaisir à distiller des petits indices qui conduisent certainement sur de mauvaises pistes, ainsi dans ce tome, elle laisse penser que Gossip Girl pourrait être Vanessa, ou alors Chuck.

Au risque de me répéter par rapport à mes précédentes critiques, le personnage le plus humain et le plus proche du lecteur est sans nul doute Blair.
Elle a un côté fragile particulièrement touchant, sa mère semble à peine se rendre compte qu'elle existe et de toute façon la supprime bien vite de sa vie (elle n'est pas encore partie à l'université que sa mère a déjà récupéré et refait décorer sa chambre pour le bébé à venir). Elle est bien souvent seule, malgré la présence de sa meilleure amie, Serena, que j'ai d'ailleurs trouvé un peu plus à l'écoute et réceptive aux problèmes de son amie dans ce tome.
L'auteur a ajouté un peu de piment à l'histoire en menant une romance entre Blair et Eric, le frère de Serena.
J'ai trouvé que c'était l'un des points intéressants de ce tome.
L'autre point intéressant est la présence du personnage de Georgina, complètement folle et décalée, totalement décomplexée.
Autant le dire, ce personnage est complètement "space" et ce systématiquement. J'ai bien aimé le rôle que fait jouer l'auteur à ce personnage, il sert à mettre en valeur Nate et à attirer la sympathie sur celui-ci, alors que ce n'était pas le cas jusqu'à présent.
Enfin, une partie de l'intérêt de ce tome réside aussi dans le rôle majeur enfin joué par le personnage de Chuck.

L'action se situe en partie à New-York et en partie à Sun Valley.
Cela permet de changer de décor mais pas d'atmosphère, car l'ambiance est toujours à la fête, aux soirées bien arrosées et les journées sont consacrées au ski.
Même si les lieux ne sont pas l'élément central de l'histoire, l'auteur prend tout de même le temps de les décrire afin de permettre aux lecteurs de mieux les visualiser, tout en leur laissant une part d'imagination.

J'ai bien aimé ce tome car il y a désormais une véritable dynamique qui s'est créée, les personnages sont de mieux en mieux maîtrisés par l'auteur et elle s'amuse beaucoup plus avec eux que précédemment.
J'ai trouvé qu'elle avait pris beaucoup plus d'aisance dans ce tome, et cela contribue à rendre cette série attachante.
De plus, elle maîtrise bien le sujet de fond (la jeunesse dorée de Manhattan) ainsi que son histoire et sait mettre en valeur les éléments importants et laisser de côté ceux qui n'apporteraient rien à l'univers qu'elle a créé.
Cette série prend un réel envol avec ce cinquième tome.

Ce livre a été lu en version originale

Ce livre a été lu dans le cadre du Challenge ABC critiques 2011/2012 - Lettre Z


Ce livre a été lu dans le cadre du Challenge New-York en littérature 2012

Aucun commentaire:

Publier un commentaire