mercredi 24 avril 2013

Le temps de l'aventure de Jérôme Bonnell



Une journée. Un train. Deux inconnus. Des échanges de regards, le cœur qui bat. Le regarder partir, le perdre à tout jamais ou s’offrir au temps de l’aventure ? Et si la vie d’Alix basculait… (AlloCiné)

Ne vous laissez pas avoir par le titre, l'aventure dont il est question ne comporte ni jungle hostile ni quête.
Il s'agit tout bonnement d'une aventure de la vie, d'une aventure amoureuse, de succomber au coup de foudre ou pas, de savoir saisir l'instant présent pour le vivre et ne pas le regretter ou le laisser passer.


Jérôme Bonnell a écrit son film pour une femme, particulièrement Emmanuelle Devos avec qui il voulait retourner, et cela se ressent.
Alix est le personnage central du film, présent dans chaque scène et filmé de près par le réalisateur, voire même parfois en caméra à l'épaule, au plus près du visage d'Emmanuelle Devos pour en saisir toutes les nuances.
J'ai énormément apprécié la mise en scène du film, très recherchée et donnant de beaux moments intenses de désir, d'amour, mais aussi de pudeur, de tristesse, de doute.
Déjà, l'entrée en matière est astucieuse : Emmanuelle Devos filmée de dos et entrant en scène au théâtre.
Mettre du jeu d’acteur à l'intérieur d'un film n'est pas une innovation, mais quand c'est bien fait ça a le mérite de poser les bases de l'histoire.
Ici, le réalisateur se paye même le luxe d'en remettre une couche avec une scène quasi hilarante de casting dont Alix ne connaît ni les tenants ni les aboutissants.
En filmant une journée de la vie de ces deux personnages, Jérôme Bonnell en extrait les moments importants et les filme quasiment en durée réelle.
Ceci a parfois l'inconvénient de son avantage, à savoir qu'il y a quelques longueurs, mais c'est bien le seul détail que je reproche au film.
Et de voir cette femme cherchant désespérément à joindre son compagnon au téléphone, sans succès, la voir également perdue dans le métro, avalée par la foule et saisie d'un brusque besoin de respirer, de sortir de la routine quotidienne, crée énormément d'émotions et la rend proche des spectateurs.


Car s'il y a une personne qui crève littéralement l'écran dans ce film, c'est Emmanuelle Devos.
Sans être forcément dans les critères de beauté (et encore, tous les goûts sont dans la nature), elle dégage une forme de sensualité et démontre, une fois de plus, tout l'étendue de son talent et de son jeu d'actrice.
Elle porte le film sur ses épaules et campe une Alix à la fois fragile et touchante à laquelle le spectateur s'attache très vite.
Face à elle, Gabriel Byrne, en homme mystérieux rencontré dans le train le matin, garde une part d'inconnu durant tout le film.
Il est à l'inverse du personnage d'Alix : calme, posé, ne cherchant pas à provoquer le destin mais ne le refusant pas non plus.
Ce couple improbable offre un contraste saisissant et finalement n'est pas si mal assorti que cela.
L'homme interprété par Gabriel Byrne brille souvent par ses silences, mais ses regards en disent longs et j'ai bien aimé ce jeu tout en retenue de l'acteur car il arrive à travers des jeux de regards à faire passer ses émotions.


Mais ce film n'est pas qu'une banale histoire d'amour/adultère, il y a des scènes poignantes et émouvantes, une femme à la dérive qui se cherche en cette journée et des passages hilarants, le summum étant atteint avec la visite d'Alix chez sa soeur.
Cette scène frôle le grotesque sans jamais tomber dedans et offre à mon sens la scène la plus drôle de tout le film et la plus décalée, mais qui paradoxalement permet de mieux saisir les émotions contraires qui agitent Alix.
Quant à la bande son, elle est particulièrement soignée néanmoins elle intervient parfois à des moments inattendus du film, ce qui peut dérouter.

"Le temps de l'aventure" s'attache à suivre une journée dans la vie de deux personnes que rien ne prédestinait à se rencontrer et qui pourtant vont s'aimer, apprendre à se connaître et à s'apprivoiser au cours de quelques heures, en pleine fête de la musique à Paris.
Une belle histoire touchante et remplie d'émotions, comme un reflet du quotidien et dans laquelle il est facilement possible de se retrouver et de s'interroger : en pareille situation, saurions-nous nous offrir au temps de l'aventure ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire