samedi 31 janvier 2015

Souvenirs de Marnie de Hiromasa Yonebayashi



Anna, jeune fille solitaire, vit en ville avec ses parents adoptifs. Un été, elle est envoyée dans un petit village au nord d’Hokkaïdo. Dans une vieille demeure inhabitée, au cœur des marais, elle va se lier d’amitié avec l’étrange Marnie … (AlloCiné)


A tous ceux qui pensaient que le départ en retraite de Hayao Miyazaki (le maître) sonnait la fin des studios Ghibli, que nenni !
Voici une nouvelle perle de l'animation tout droit sortie des mythiques studios Ghibli !
Et je tiens à vous préciser que malgré le côté très étrange du scénario, il ne s'agit pas d'une histoire de vampires ! (et pas du tout à la Twilight) (blague privée)


Anna est une jeune fille pleine d'amertume, de rancœur, beaucoup trop pour son âge, à tel point que j'en étais désolée pour elle et que le chemin pour qu'elle s'apaise semblait long, très long, mais pas impossible.
Anna est une enfant adoptée, et pour une raison ignorée du spectateur, elle en tient rigueur à ses parents adoptifs et se comporte de façon odieuse avec sa mère.
Elle a la santé fragile et part donc passer l'été dans un petit village au nord d' Hokkaïdo dans de la famille lointaine.
Et là, c'est une révélation : elle découvre fascinée le manoir au bord du marais, et fait la rencontre de la pétillante mais mystérieuse Marnie.


Ce dessin animé retrace l'évolution d'Anna, une petite fille trop vieille par rapport à son âge qui va finir par se comporter comme tout enfant de son âge devrait le faire, et surtout s'accepter ainsi qu'accepter l'amour inconditionnel de sa mère adoptive.
Je ne parle que de la mère car le père est totalement absent, il est à noter que les figures paternelles ne sont pas à l'honneur dans ce dessin animé, qu'il s'agisse de l'absence totale du père d'Anna ou encore de celui désinvolte et dandy de Marnie.
Anna va se révéler à elle-même au cours de cet été, grâce à l'amitié de Marnie mais également à celle d'une autre jeune fille qui va l'aider dans sa quête de la vérité pour découvrir qui est réellement cette étrange Marnie qui apparaît et disparaît, donnant bien souvent l'impression de relever de son imagination ou du monde des fantômes revenus hanter les vivants sur terre.
L'évolution du personnage d'Anna est intéressante, elle grandit au cours de cet été et finit par être une petite fille charmante et pleine de vie, ce n'était pas franchement gagné au départ.
J'ai eu un doute sur qui était vraiment Marnie, et puis mon doute a fini par s'avérer juste mais il n'en demeure pas moins que la révélation finale est surprenante et bien menée car révélée au spectateur en plusieurs fois.
L'un des éléments principaux à retenir de ce dessin animé est l'importance de se parler, de se dire les choses pour ne pas laisser des non-dits étouffer une relation, Anna a vécu trop longtemps dans le secret et celui-ci a fini par la ronger intérieurement, ne lui permettant pas de s'épanouir car ne sachant pas d'où elle venait.
Ces vacances d'été sont l'occasion pour elle de découvrir un passé qu'elle ne soupçonnait pas et qui lui manquait, la rendant renfermée sur elle-même et refusant de s'ouvrir aux autres et de finalement réussir à apprécier les charmes et les petits plaisirs de la vie.
Anna avait le bonheur sous ses yeux mais elle n'en avait aucune mesure, c'est une belle leçon de vie à retenir à tout âge.
Le scénario est extrêmement dense, ce qui est rare pour un dessin animé mais pas pour ceux sortant des studios Ghibli, à tel point que le film aurait mérité de durer un peu plus longtemps tant l'histoire est étoffée et pourrait prendre un peu plus le temps de s'épanouir et de révéler toute sa beauté.
Car j'ai trouvé l'histoire vraiment magnifique, très touchante et poignante, et j'ai été bien surprise de voir de jeunes enfants à la séance car ce film n'est pas vraiment destiné aux plus jeunes : il n'est pas forcément facile à comprendre pour eux, il est quand même très triste et la relation entre Anna et Marnie est par moment très ambiguë.
Là encore, c'est une marque de fabrique des studios Ghibli : leurs dessins animés sont rarement à destination des enfants de 4/5 ans, certains parents devraient être un peu plus vigilants.
Les dessins sont remarquables, ce n'est pas tant le graphisme des personnages qui m'a éblouie mais celui des paysages.
Le manoir est tout simplement magnifique, certaines scènes sur les marais sont de toute beauté, qui plus est le réalisateur a fait une mise en abîme en insérant des personnages dessinant les propres dessins que lui-même a créé.
La musique est aussi très belle et accompagne joliment les dessins.


Je suis ressortie de ma séance enchantée par ce dessin animé, un peu interrogative quant à sa dureté et à la densité du scénario, et finalement j'y repense encore plusieurs jours après l'avoir vu, preuve qu'il a su me toucher et me marquer et que sa magie ne s'efface pas sitôt la lumière rallumée.
C'est pourquoi je vous invite à aller découvrir "Souvenirs de Marnie" de Hiromasa Yonebayashi, une belle nouveauté des studios Ghibli.







2 commentaires:

  1. un film assez flippant mais une bonne sortie ciné!
    Marjolaine

    RépondreSupprimer