dimanche 20 octobre 2013

Je teste une liseuse

Grâce à ma bibliothèque qui s'est lancée depuis quelques temps dans le prêt de liseuses, j'en ai récupéré une hier et ce, pour une durée de trois semaines.
Je vais donc pouvoir tester le principe d'une liseuse, après que plusieurs personnes m'en aient parlé en bien, voire peut-être prolonger l'expérience si affinités par l'acquisition d'une de ces bestioles électroniques.
A l'issue de ce prêt, je dois également remettre aux bibliothécaires un questionnaire, cela leur permet de voir le ressenti des personnes ayant emprunté une liseuse et surtout s'ils doivent poursuivre sur cette voie.

Le catalogue proposé comporte des titres de 2012 et de 2013, il y en a pour tous les goûts, j'ai donc l'embarras du choix dans les lectures.
J'ai débuté par un roman catalogué en jeunesse mais qui à mon sens peut se lire à tout âge : "Hate List" de Jennifer Brown.
Quant à la liseuse, il s'agit d'une Cybook Odyssey, très facile à prendre en main et à utiliser, en voici d'ailleurs un aperçu.


Durant cette période, mes lectures numériques seront signalées par ce logo :


A dans trois semaines pour un bilan sur mon expérience de lecture sur liseuse !

Bilan de la liseuse le 09/11/2013

Les trois semaines ont filé vite et voilà que j'ai rapporté la liseuse cet après-midi à ma bibliothèque, en ayant pris soin de remplir consciencieusement le questionnaire qui l’accompagnait.

J'ai lu trois livres sur liseuse, en plus de mes autres lectures papier du moment :
- "Hate List" de Jennifer Brown
- "La pluie, avant qu'elle tombe" de Jonathan Coe
- "Les vampires de Londres" de Fabrice Colin

Je n'ai pas eu de mal à maîtriser la bête, c'est facile d'utilisation et les fonctions proposées sont utiles, comme les annotations que j'ai utilisées en lieu et place de mes post-it, ainsi que les signets.
Le seul bémol que j'apporterais sur ce modèle est au niveau du bouton d'alimentation, la tirette ripe facilement et j'ai dû m'y reprendre à deux fois bien souvent pour allumer la liseuse.
Je n'ai pas testé le rétro-éclairage, n'ayant pas cherché à lire dans le noir, mais la qualité de l'encre électronique est agréable à lire et ne fatigue pas les yeux, j'ai réussi à lire sur liseuse comme en version papier, à savoir sans mettre de lunettes et sans fatiguer mes yeux (i.e je n'avais pas des yeux rouges de lapin ni des larmes qui coulaient à flot), quant à la possibilité de régler la taille des caractères, c'est un plus intéressant.
L'autre avantage de la liseuse, c'est son format et son poids, ça se tient très bien d'une seule main et ça ne prend pas beaucoup de place.
J'ai utilisé le catalogue présent dans la liseuse pour lire des romans que je n'aurais pas forcément lu en version papier, d'ailleurs j'ai fait une très belle découverte avec Jonathan Coe et les nombreux éloges de cet auteur qui m'ont été faits me poussent à lire d'autres œuvres de lui.
Au final, je suis satisfaite de cette découverte et la liseuse ne m'a pas empêchée de lire en parallèle des livres en version papier.
J'y vois des avantages, sans pour autant renier le livre papier, c'est donc pourquoi je songe à acquérir prochainement une liseuse (et par la même occasion je ré-utiliserai le logo pour signaler les lectures faites sur liseuse).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire