samedi 26 avril 2014

Le chant de Salomon de Toni Morrison


Héritier de la tradition orale et des légendes africaines, Le chant de Salomon est un retour aux sources de l'odyssée du peuple noir. Entre rêve et réalité, cette fresque retrace la quête mythique de Macon Mort, un adolescent désabusé parti dans le Sud profond chercher d'hypothétiques lingots d'or. Mais le véritable trésor qu'il découvrira sera le secret de ses origines. (10/18)

Si j'avais aimé "Home", ma première lecture de cette auteur, je trouve que ce roman rend encore plus justice et honneur au formidable style de Toni Morrsion.
Elle narre ici la quête de Macon Mort, un jeune homme noir américain quelque peu indolent dans son style de vie, qui sous couvert de chercher des lingots d'or trouvera dans le Sud la vérité sur ses origines.
Macon Mort n'est pas un personnage forcément attachant et sympathique, s'il arrive à l'être par moment il ne s'attire jamais vraiment l'empathie du lecteur, en tout cas il n'a pas eu la mienne mais ce n'est pas pour autant que je n'ai pas suivi avec beaucoup de curiosité et d'intérêt son histoire, portée que j'étais par le style narratif et les sublimes images données par les mots de Toni Morrison.
Il se laisse quelque peu porté par la vie, il n'écoute pas les autres personnes de son entourage, qu'il s'agisse de sa famille ou de ses amis : "Tu n'écoutes pas ce que disent les gens. Tu as des oreilles sur la tête mais elles ne sont pas reliées à ton cerveau.", il fait du mal autour de lui, il est égoïste et quand même on le lui dit ce n'est pas pour autant qu'il change sa ligne de vie : "Tu es un type pitoyable, triste, imbécile, égoïste, détestable. J'espère que ton petit boyau de cochon t'est d'un grand secours et que tu en prends bien soin, parce que tu n'as rien d'autre.".
La construction de l'histoire par Toni Morrison peut apparaître quelque peu décousue, elle reste au final complètement cohérente et même si cela m'a quelque peu déstabilisée la première fois par la suite je n'y ai même plus prêté attention.
Ce roman est à rapprocher du Cantique des Cantiques également appelé Cantique de Salomon.
Tout comme ce texte biblique, il s'attache à raconter une histoire d'amour : entre un homme et un femme, ici entre Agar et Macon, une histoire malheureuse qui finira dans le drame; mais également par une mise en abîme de Toni Morrison au peuple noir, à qui elle rend hommage à travers son récit.
Il y a de la souffrance, elle se ressent dans les mots et le style lyrique de l'auteur comme l'illustre si joliment cette phrase donnant vie à la douleur et à la folie d'Agar : "Une violence calculée de requin monta en elle, et comme toute sorcière qui enfourche son balai et traverse la nuit pour se rendre à une cérémonie d'infanticide, frémissant autant à cause du vers noir qu'à cause du manche à balai entre ses jambes; comme toute jeune mariée qui n'en peut plus et qui s'inquiète de la consistance de la bouillie de maïs qu'elle lance à son mari ainsi que de la force de la lessive qu'elle y a mêlée; et comme chaque reine et chaque courtisane qui est frappée par la beauté de sa bague d'émeraude à l'instant où elle en verse le poison dans le vin rouge, Agar était stimulée par les détails de sa mission."; mais il y a aussi de l'espoir.
Le caractère lyrique de ce récit renforce également son rapprochement avec le Cantique des Cantiques, suite de poèmes et de chants d'amour : le style s'apparente en effet à un très long chant, plaintif et lumineux, à l'image du Gospel.
Il a également un mélange bienvenu des genres entre le réel et le fantastique : certaines scènes voire certains personnages tiennent plus du mystique et du surnaturel que du réel, cela n'est pas sans rappeler le ton donné aux légendes et à leur transmission orale.
Au final, la somme de tout cela se résume en un énorme cri d'amour qui résonne encore longtemps après avoir refermé le livre.

Toni Morrison signe avec "Le chant de Salomon" une grande fresque historique sur le peuple noir qui pourrait rebuter le lecteur vu la grosseur du texte et qui au final le prend, l'emmène, le captive et ne le lâche qu'à la fin, encore sonné par le texte qui vient de vivre sous ses yeux.
Une grande oeuvre à découvrir.

Livre lu dans le cadre du Club des Lectrices


Livre lu dans le cadre du Challenge Romancières américaines


Livre lu dans le cadre du Challenge Petit Bac 2014 - Prénom : Salomon


Livre lu dans le cadre du Plan Orsec 2014 pour PAL en danger


Aucun commentaire:

Publier un commentaire